Juil 07

7 idées d’actions pour faire les causes du mariage islamique !

Fais les causes du mariage pour trouver le conjoint musulman idéal incha Allah !


Je t’avais promis dans mon précédent article, où je te posais la question de savoir s’il faut faire les causes du mariage islamique ou attendre patiemment qu’un cas social vienne te chercher, que je te donnerais des idées d’actions CONCRÈTES pour faire les causes du mariage musulman.

Alors nous-y voilà, et je te préviens tout de suite 😉 , certaines de ces 7 idées ci-dessous pourraient te paraître… un peu farfelues !!!

Mais non ! Rien de farfelu. Du concret ! Et surtout, sache que ce sont des idées que je tire de mes expériences personnelles, ou de celles de mon entourage ou de l’histoire de notre communauté.

Surtout n’hésite pas à me dire ce que tu en penses en commentaires sous l’article et si tu as d’autres idées, je serai ravie de les partager avec toutes les sœurs qui me suivent incha Allah.

Parmi ces 7 idées, tu verras qu’il y a des méthodes directes et des méthodes indirectes. Je ne te cache pas que j’ai une préférence très nette pour les méthodes indirectes, je les trouve plus subtiles et plus romantiques ! Mais les méthodes directes peuvent être très efficaces et si elles te correspondent, alors je te soutiens à fond !

  • NUMBER ONE : Repère le MUZ que tu veux et fais ta demande

C’est la méthode pour les girl badass !!!

Photo © Zhen Hu on Unsplash

Franchement, j’en serai incapable, et j’aurai un profond respect et admiration pour toute femme qui aurait le courage d’utiliser cette méthode.

A vrai dire, je ne t’en aurais jamais parlé s’il n’y avait pas un hadith rapportant que du temps du Prophète sallalahu ‘alayhi wa salam, une femme a utilisé cette méthode et que le Prophète sallalahu ‘alayhi wa salam ne l’a pas du tout réprimandée, bien que cela pouvait paraître choquant pour l’assemblée ayant assisté à cette demande ! Laisse-moi te raconter cette histoire qui pourrait t’inspirer :

D’après Thabit Al-Banani:

« Je me trouvais chez Anas qui avait sa fille à ses côtés lorsqu’il dit: « Une femme se présenta au Messager d’Allah (ﷺ), histoire de se proposer à lui en lui disant:
– « Messager d’Allah (ﷺ), as-tu besoin de moi?! »
(c’est-à-dire veux-tu m’épouser?)
– « Quel manque de pudeur! quelle honte! Quelle honte! » s’écria la fille de ‘Anas »

– « Elle est meilleure que toi. Ayant désiré (se marier) avec le Prophète (ﷺ) elle ne fit que se proposer elle-même à lui dit Anas à sa fille ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5120)

(*) Cette démarche n’est pas contraire au manque de pudeur car son but est de trouver une personne pieuse qui aiderait à obéir à Allah , mais « La femme se propose elle-même à un homme pieux par l’intermédiaire d’un Mahram »

Source : http://bibliotheque-islamique.fr/hadith/sahih-al-boukhari-67-livre-du-mariage/ 

Mais attention, il y a des règles à respecter, tu ne peux pas aller voir comme ça un gars pour lui demander sa main dans n’importe quelles conditions. Tu ne dois jamais te retrouver seule à seul avec un homme qui n’est pas ton mahram, même si tu as de bonnes intentions ! Si tu veux poursuivre dans cette voie, je te conseille de lire l’article que tu trouveras dans le lien ci-dessous, sur le site IslamQA supervisé par le cheikh Muhammad Salih al-Munadjdjid, où tu trouveras de précieux conseils pour réaliser ta demande tout en respectant les préceptes de l’Islam :

Question99737: Quand une femme trouve un homme ravissant à cause de sa piété et sa moralité, peut-elle lui proposer de l’épouser ?

 

  • NUMBER TWO : Repère le MUZ que tu veux et envoie quelqu’un pour lui suggérer l’idée de se marier avec toi

Alors là, je suis fan ♥♥♥ parce que c’est la méthode que notre mère Khadija a utilisé lorsqu’elle a voulu se marier avec notre Prophète Mohammed sallalahu ‘alayhi wa salam. Si tu ne connais pas cette histoire, ou juste pour le plaisir de la remémoration, je te laisse lire l’extrait ci-dessous :

“Khadija fut impressionnée par Muhammad et nourrissait pour lui une très haute estime au point de désirer de l’épouser. Après avoir hésité pendant quelque temps, elle décida un jour de confier son secret à une amie, Noufaysa, et de lui demander de faire le nécessaire convenablement et discrètement. Les chroniqueurs disent que Noufaysa était une maulât (métèque) et une muwalladah (née d’un parent non-arabe). Suhaili nous assure qu’elle était kâhinah. Elle est généralement citée comme fille d’une certaine Munyah, sa mère ou sa grand mère. 
Noufaysa trouva un jour l’occasion de parler à Muhammad.

Elle lui dit : “Tu es maintenant assez âgé ; tu es de bonne famille, et tu es réputé pour ton bon caractère, pourquoi donc ne te maries-tu pas ? Tu dois facilement trouver une fille convenable.

Muhammad s’excusa en disant qu’il n’avait pas les moyens d’entretenir un foyer séparé.

Et elle de dire: Mais si tu en trouves une qui soit riche en même temps que belle et de bonne famille ?

Tout étonné, il lui demanda: Qui peut-elle être ?

Noufaysa répondit: Khadîja !

Muhammad reprit : Impossible qu’elle m’accepte : tous les riches de la ville l’ont recherchée et elle n’a fait que refuser.

Noufaysa l’assura : Si la proposition te plaît, confie-moi cette affaire, et je parlerai à notre amie commune.

Muhammad comprit probablement qu’une telle confiance pouvait bien comporter une mission.

Khadija fit venir le Messager de Dieu (Saw) et, d’après ce qu’on raconte, lui dit :

“Cousin, je suis bien disposée à ton égard étant donné nos liens de parenté, la place d’honneur que tu occupes parmi les tiens, ton honnêteté, la noblesse de ton caractère et la véridicité de ta parole”.

Puis, elle lui proposa de l’épouser.”

Extrait de l’article : “Le mariage du Prophète (Saw) avec Khadija” publié par Baladislam le 16 Juin 2010, disponible sur http://baladislam.over-blog.com/article-le-mariage-du-prophete-saw-avec-khadija-52385801.html 

C’est une des méthodes que je préfère, parce qu’elle te permet d’être proactive, de choisir vraiment la personne qui te plaît après avoir longuement observé son comportement, son caractère, son physique, et en même temps il s’agit d’une demande indirecte, d’une suggestion, et je trouve que cette méthode permet de préserver un certain romantisme… Et puis, contrairement à la méthode NUMBER ONE, si tu dois essuyer un refus, ce sera plus facile à avaler que si tu avais fais une demande directe…

  • NUMBER THREE : Passe une petite annonce matrimoniale

OK, je te l’accorde, c’est pas la méthode la plus romantique et la plus moderne. MAIS… elle peut être très efficace, tout en te permettant de respecter les règles islamiques pour rencontrer des futurs prétendants.

Laisse-moi te donner quelques conseils si cette méthode t’intéresse.

D’abord, c’est de bien choisir le site sur lequel tu vas mettre une petite annonce, car si tu choisis un site fréquenté par des pervers ou des cas sociaux, tu ne risques pas de tomber sur la perle rare. Un exemple de site sur lequel tu peux laisser une annonce matrimoniale musulmane est le site mejliss.com (attention je ne m’en porte pas du tout garante !!! c’est juste pour donner un exemple – si des sœurs connaissent d’autres sites, laissez un commentaire avec votre avis et l’adresse du site).

Ensuite, dans la formulation de ton annonce, n’oublie pas que tu dois faire très attention dans la façon dont tu vas amener les choses. Tu n’as pas le droit de te décrire physiquement de façon indécente ou de faire des demandes olé olé, du genre : “belle blonde de 1m80 à forte poitrine portant le hijab et très pratiquante, hamdoulillah, cherche beau brun grand et musclé, très pieux et très câlin”. Bon tu comprends bien que ça, ce n’est pas possible !!!

Non, ton annonce doit plutôt donner des informations permettant de décrire ton profil, de décrire le profil que tu cherches, et de décrire ton projet de vie avec ton futur conjoint, un peu comme une lettre de motivation finalement…

Pour être concrète, voici un exemple d’annonce que je trouve intéressante 🙂 :

Salam alaykoum,

Je suis une jeune femme de 27 ans, jamais mariée, ayant fait de longues études dans le domaine juridique, travaillant à temps plein dans le social, et cherchant un musulman pieux pour le mariage.

Je suis brune, de corpulence normale, de taille moyenne, et d’origine algérienne.

Je cherche un musulman pratiquant, âgé entre 25 et 35 ans, sans enfant, ayant la capacité au mariage (travail et logement, et capacité mentale à prendre en charge une famille), assidu à la salât, et s’efforçant au quotidien d’avoir un bon comportement.

Mon projet de vie est de me marier en vu de fonder une famille et d’élever nos futurs enfants dans l’islam. Je souhaite avoir dans mon foyer une ambiance religieuse (Coran, sâlat, pas de télévision, éducation religieuse…etc). Je souhaite continuer à travailler après le mariage, et j’attends de mon futur mari qu’il m’aide dans les tâches ménagères. Je ne suis pas douée pour faire la cuisine, donc homme cherchant une cuisinière et femme de ménage s’abstenir. Etant algérienne, j’ai un fort caractère, donc homme n’aimant pas les femmes qui parlent s’abstenir aussi.

Si vous êtes intéressé par mon annonce, merci de me contacter par mail par l’intermédiaire d’une femme de votre entourage (je refuse tout contact direct avec un homme, ahoudou billah).

Bon, soyons clairs, c’est une méthode intéressante quand tu n’as aucun réseau, que tu es complètement isolée.

Mais c’est aussi une méthode qui peut s’avérer périlleuse, dans le sens où tu peux être contacté par tous les fous de la Terre, des cas sociaux, des pervers, des malades mentaux…etc Je t’invite à adopter la plus grande vigilance, et je te conseille de demander dans un premier temps à être contactée par mail. La façon d’écrire des personnes donne beaucoup d’informations, et cela peut être un premier filtre.

Par ailleurs, refuse tout contact direct avec le prétendant, même par mail, demande à être contacté par une femme de sa famille. Un homme qui implique une femme de sa famille dans son projet de mariage, c’est un signe de sérieux.

Enfin, fais toujours savoir que ta famille est informée de ton projet et de toutes tes démarches (et d’ailleurs informe des membres de ta famille pour de vrai), car les personnes malhonnêtes s’attaquent plus facilement à de pauvres femmes isolées qu’à des femmes ayant toute une famille derrière elle pour veiller au grain…

  • NUMBER FOUR : les sites de rencontres “musulmans” ???…

Les sites de rencontres sont devenus incontournables de nos jours, et pourquoi ne pas utiliser ce moyen ? Tant qu’on respecte les règles islamiques… Alors, je pense qu’il faut bien choisir le site, parce que sinon tu ne tomberas que sur des gars pas très sérieux, qui veulent “tester” avant de s’engager, ahoudou billah.

Personnellement (ce n’est que mon avis), je te conseille d’oublier les sites comme mektoub.fr, inchallah.com, muslima.com… 

En fait, il faudrait éviter tous les sites où il y a un contact direct entre les hommes et les femmes (finalement tous les sites de rencontres !!!…).

Je ne suis pas contre cette méthode a priori, mais je n’ai pas de site à te proposer qui garantisse suffisamment le respect des règles islamiques. Si des sœurs ont testé des sites de rencontre sérieux musulmans, n’hésitez pas à faire part de votre expérience en commentaire.

Si tu veux creuser le sujet, je te conseille de lire cet article du média AJIB, qui reflète assez bien ma pensée :

Le piège des sites de rencontres “musulmans”  (publié le 7 juillet 2017).

Au final (à part si tu connais un site de rencontres offrant les garanties nécessaires), je ne te conseille pas d’utiliser cette méthode. En aucun cas tu ne dois avoir un contact direct seule à seul avec le futur prétendant, même de façon virtuelle. J’insiste bien sur ce point car il est FONDAMENTAL si tu veux avoir la baraka d’Allah dans ton projet.

Je te propose une alternative aux sites de rencontres plus intéressante : les agences matrimoniales musulmanes où tu pourras bénéficier d’un accompagnement et d’un cadre respectueux des règles islamiques, comme par exemple : l’agence ABELNI. Pense qu’un homme qui fait la démarche de s’inscrire dans une agence matrimoniale musulmane est probablement très motivé pour fonder un foyer et qu’il doit rencontrer les mêmes difficultés que toi pour trouver des personnes sérieuses.

  • NUMBER FIVE : Fais appel à l’imam de la mosquée de ton quartier

Alors là par contre, cette méthode peut être pas mal, car elle te permet de quitter le virtuel et d’aller concrètement sur le terrain pour te faire connaître et faire connaître ton projet. De plus, tu auras quelqu’un sous la main pour te conseiller et conduire des mouqabalas.

Encore faut-il que l’imam de la mosquée soit impliqué dans ce type de projet, mais dans tous les cas tu es légitime à faire appel à lui, et la mosquée sera le meilleur endroit dans ton quartier pour rencontrer dans le halal de futurs prétendants.

Je te l’accorde, surtout si tu es plutôt timide (je connais ça!) ce n’est pas du tout facile de se présenter à l’imam et de lui dire un truc du genre :

Salam alaykoum cheikh, puis-je m’entretenir avec vous s’il vous plait ?

Voilà, j’aimerais bien me marier, mais je ne connais personne qui pourrait m’aider à trouver quelqu’un de sérieux, et ma famille n’est pas du tout impliquée. Pourriez-vous m’aider s’il vous plaît ? Connaissez-vous des célibataires sérieux qui cherchent aussi à se marier ?

Si tu es (re)convertie c’est une méthode que je te recommande fortement, car comme tu n’as pas de tuteur, tu n’as pas une famille musulmane derrière toi, tu seras la cible de tous les prédateurs adeptes de mariages temporaires… Fais-toi accompagner par un imam, qui te présenteras des célibataires qu’il a l’habitude de voir à la mosquée depuis des années et qui ont un bon comportement connu de tous.

Bon il est tout à fait possible que tu ne trouves pas d’imam qui s’implique dans ce genre de projet, ce qui est profondément regrettable. Manque de temps, peur qu’on lui tombe dessus si le mariage est foireux, …etc

Il y a aussi des initiatives locales qui sont tout aussi intéressantes, par exemple :

  • dans la région toulousaine : la mosquée du mirail à Toulouse a mis en place une aide au mariage qui respecte bien les règles islamiques. Tu trouveras toutes les informations à cette adresse http://www.mosquee-mirail-toulouse.fr/union-matrimoniale/

  • dans la région Rhône-Alpes : l’association Mawaddat a également mis en place une aide au mariage, tu trouveras toutes les informations sur leur site ici > https://www.mawaddat-france.fr/

  • dans la région Île-de-France : le site My Nisf ici > https://www.mynisf.fr/ (frais à acquitter)

 

  • NUMBER SIX : Fais appel à l’aide de ton entourage (famille, amis…)

Qui de mieux placer pour t’aider à trouver un mari si ce n’est ta famille ?

 

Mais…

Le poids des cultures est un sacré problème….

Entre les parents qui veulent marier leurs enfants avec les cousins du bled, ceux qui n’ont pour seuls critères que le niveau social et l’argent, ceux qui ont des exigences improbables…

Ou ceux qui ne veulent pas s’impliquer du tout, se disant que c’est aux hommes de venir se présenter pour demander ta main… alors qu’ils n’ont aucun réseau, qu’ils sont isolés de la oumma, que personne n’a connaissance qu’ils ont une fille à marier… et qui te reprocheront que personne ne vient demander ta main et que tu as intérêt à accepter le premier venu même si c’est un gros cas social…

Sans compter (et comme je te comprends !) que ça peut être très délicat pour toi de parler à ta famille de ton projet de mariage, par timidité, par honte (la fameuse “hechma”), etc.

Sur les personnes qui ont répondu à mon questionnaire, le pourcentage de personnes qui n’impliquent pas leur famille dans leur projet de mariage s’élève à :

54.5%

Soit plus de la moitié des personnes interrogées ! Et les raisons qui reviennent très souvent sont : “timidité”, “honte”, “pudeur” ou “ma famille ne veut pas prendre la responsabilité de me présenter quelqu’un par crainte que ça ne marche pas par la suite”…

A mon avis, tu dois impliquer ta famille dès le début de ton projet, avant même de commencer à mettre en place des actions. Si tu commences à faire des cachotteries, tu ouvres la porte à Shaytan, au contraire tu dois tout faire en transparence, dire à ta famille que tu es prête à te marier et que tu les tiendras au courant de toutes tes démarches, et qu’ils peuvent t’accompagner dans ton projet s’ils le veulent…

Si tu te dis non !!! pas possible que je parle de mariage à mes parents !!! Alors, ma soeur es-tu vraiment prête pour le mariage ? Si tu estimes que oui, que tu es mature, adulte, alors impose toi gentiment, mais fermement, harcèle-les s’il le faut en leur parlant de mariage du matin au soir, jusqu’à ce qu’ils comprennent que tu es adulte et que oui, tu vas te marier incha Allah, et que tu sais ce que tu veux, et que tu vas agir ! Ils finiront par te regarder autrement, et intégrer l’idée que tu n’es plus une enfant, et seront rassurés de voir que tu sais te prendre en main. 

Et si vraiment tu as des parents qui te rendent le mariage trop difficile, alors je te conseille de t’appuyer sur une personne de ta famille ouverte sur le sujet, avec qui tu as un bon contact et qui a de l’influence auprès de tes parents (un grand frère, une grande soeur, un oncle, une tante…).

 Dans tous les cas, ne fais pas de cachotteries, n’entreprends aucune démarche sans qu’un membre de ta famille ne sois au courant (surtout ton tuteur).

Voici une histoire inspirante des pieux prédécesseurs qui montre à quel point les parents s’impliquaient, allant même jusqu’à proposer leur fille en mariage :

Selon ‘Abdullàh Ibn ‘Omar (رضي الله عنهما), quand sa fille Hafsa devint veuve, ‘Omar dit : «J’ai rencontré ‘Othmàn Ibn ‘Affân (رضي الله عنه) et je lui ai proposé la main de Hafsa. Je lui dis : «Si tu veux, je te donne en mariage Hafsa, la fille de ‘Omar». Il dit: «Je vais y réfléchir». Je restai à attendre sa réponse trois nuits, puis il me rencontra et me dit: «J’ai jugé bon de ne pas me marier ce jour-ci». Je rencontrai ensuite Abou Bakr Assiddiq (رضي الله عنه) et lui dis : «Si tu veux, je te donne en mariage Hafsa, la fille de ‘Omar ». Abou Bakr (رضي الله عنه) garda le silence et ne me donna aucune réponse. Aussi je lui en voulus plus qu’à ‘Othmàn. J’attendis ainsi plusieurs nuits et voilà que le Prophète me demanda sa main et je la lui accordai. Abou Bakr me rencontra alors et me dit: «Tu as sans doute éprouvé quelque ressentiment à mon égard de ne t’avoir rien répondu quand tu m’avais proposé la main de Hafsa». Je dis: «Oui». Il dit: «La seule chose qui m’a empêché de répondre à ta proposition était que j’avais su que le Prophète avait cité Hafsa et je n’étais pas homme à dévoiler le secret du Messager d’Allah (). Si le Prophète me l’avait laissée, je l’aurais acceptée». (Ryad As Salihine Hadith n°686, Rapporté par Al Boukhary)

Source : http://bibliotheque-islamique.fr/hadith/?s=hafsa 

  • NUMBER SEVEN : Engage-toi dans un cercle musulman (bénévolat, cours religieux…)

C’est une de mes méthodes préférées, parce qu’elle a deux avantages majeurs à mon sens :

  1. Elle te permet de faire “une pierre deux coups”, mais attention : sois claire avec ton intention > tu réalises cette action en vue du mariage à titre principal, et en même temps tu souhaites faire une bonne action (apprendre la religion, participer à des actions humanitaires…etc).

  2. C’est une méthode qui te permet de voir d’éventuels prétendants évoluer dans un “milieu naturel” si je puis dire… Tu les verras longuement en interaction avec les autres et face à diverses situations. Tu pourras observer le physique, mais aussi le comportement et le caractère de la personne… 

Je trouve que c’est la méthode la plus pertinente de nos jours, car lorsqu’on fait des mouqabalas, les personnes sont en “représentation”, elles se présentent sous le meilleur jour, et c’est bien normal (c’est ton cas aussi d’ailleurs). Alors que quand tu côtoies une personne au travail par exemple, ou dans une association, ou bien dans des cours, elle finit toujours par révéler son caractère naturel, son comportement (bon ou mauvais), tu as l’occasion de bien observer son physique mais aussi sa façon de parler, sourire, rire, bref toutes ces petites choses qui font une personne et qui sont très importantes pour le mariage. Et en même temps, cette méthode te permet de respecter les préceptes islamiques, car tu seras toujours en groupe avec d’autres personnes et des responsables musulmans qui pourront jouer les intermédiaires le moment venu.

Et si tu ne rencontres pas une personne qui te plaît, tu feras la connaissance de plein de sœurs, tu te feras connaître d’un large cercle de musulmans, et c’est peut être toi qui sera “repérée” pour le mariage. En élargissant ton réseau, tu fais ainsi les causes pour recevoir des demandes en mariage, et ce sera dans un milieu que tu auras choisi pour sa religiosité, donc a priori tu devrais recevoir des demandes intéressantes avec l’aide d’Allah. 

Si cela te paraît difficile à mettre en place, j’ai une idée de projet d’aide au mariage qui rejoins un peu cette idée d’élargir son réseau mais en faisant appel uniquement à des soeurs. L’idée en gros c’est de rencontrer des sœurs qui ont des frères à marier et qui vont jouer les intermédiaires, je t’explique tout : ici et ici aussi (dessin 🙂 ).

 

En conclusion…

Voilà, j’espère que ces 7 idées pour faire les causes du mariage t’auront inspirée et que tu es désormais prête à passer à l’action.

Attention : quoi qu’il se passe, quelle que soit l’évolution de ton projet, TU NE DOIS JAMAIS TE RETROUVER SEULE À SEUL AVEC UN PRÉTENDANT !!! Jamais jamais.

Et quelle que soit la méthode que tu choisis, n’oublie pas une chose FONDAMENTALE : tu dois invoquer Allah Azza Wa Jal pour qu’Il te facilite, qu’Il mette la baraka dans ta recherche et dans ton projet, et qu’Il te guide pour trouver la personne qui te conviendra le mieux et avec qui tu seras heureuse ici-bas et dans l’au-delà.

 Je t’ai préparé un fichier regroupant toutes les invocations du mariage, pour que tu l’ais toujours sous la main tout au long de ton projet : CADEAU. Je te dis à très bientôt ma sœur, ça a été un plaisir, et j’attends que tu me laisses en commentaires tes impressions et dis-moi quelle méthode tu vas choisir (ou si tu as d’autres idées) !!!

Bisous bisous ma sœur 😉