Août 29

10 conseils pour se préparer au mariage islamique

Dans cet article, je vais te donner 10 conseils pour te préparer au mariage islamique, que je tire de mon expérience personnelle et professionnelle dans l’aide au mariage islamique. Bien se préparer est une nécessité pour réussir sa future union islamique incha Allah.

Beaucoup de muslims se lance dans un projet de mariage islamique sans avoir réfléchi au préalable à des points essentiels pour réussir sa future union. Au vu du nombre de divorces qui touchent la communauté musulmane, bien se préparer à son mariage islamique apparaît comme fondamental.

Voici donc les 10 conseils que je te propose de suivre pour bien préparer ton projet de mariage islamique.


Sommaire
  1. Se connaître soi-même avant de chercher à connaître une autre personne en vue du mariage islamique
    • 20% de personnes hypersensibles selon Elaine Aron
    • Le mail qui va “changer ta vie” selon Hal Elrod auteur du “Miracle Morning”
    • La Process Com®
  2. Te questionner sur les VÉRITABLES intentions qui motivent ton projet de mariage islamique
  3. Régler ses problèmes personnels avant le mariage et ne pas chercher à les régler en se mariant
  4. Rester authentique en toutes circonstances (surtout quand on est dépassé par ses sentiments)
  5. Etre transparent dans son projet de mariage avec sa famille et ce avant même de rechercher « THE » personne
  6. Respecter les règles islamiques avant, pendant et après son projet de mariage islamique
  7. Etre raisonnable et réaliste dans ses critères de choix du futur conjoint
  8. Toujours commencer par exposer ses défauts, dès la première rencontre, sans avoir peur de se prendre un “neXt”
  9. Ne pas hésiter à tout arrêter tant que le mariage n’est pas conclu
    • Pourquoi et comment fixer ses “critères rédhibitoires” en amont de son projet de mariage islamique
  10. Se libérer du regard des autres, en particulier de sa propre famille, pour être capable de « prendre le risque » de faire le mauvais choix

1. Se connaître soi-même avant de chercher à connaître une autre personne en vue du mariage islamique

C’est, de mon expérience, l’erreur la plus courante que commette les gens et qui conduit souvent à faire le mauvais choix du conjoint. Si tu ne te connais pas, tu ne peux savoir qui te conviendra pour le mariage.
Certes, la connaissance de soi est une quête qui dure toute la vie. On apprend à se connaître à travers toutes les étapes de sa vie, ses échecs, les épreuves auxquelles on fait face.
Mais il y a des choses basiques à savoir sur soi-même et sur son mode de fonctionnement avec les autres, surtout lorsqu’on se projette dans le mariage islamique.
Des psychologues ont développé des outils intéressants et des tests de personnalité facilement accessibles sur Internet. Je vais te parler de quelques-uns de ces outils dont j’ai eu l’occasion moi-même de bénéficier.

Fais-tu partie des 15 à 20 % de personnes hypersensibles selon Elaine Aron ?

Selon Elaine ARON, psychologue reconnue comme l’experte de l’hypersensibilité, 15 à 20 % de la population est hypersensible (1 personne sur 5 !!!). Elle a mis au point un test que tu peux faire ici : Suis-je hypersensible ? L’hypersensibilité a des implications très importantes en matière de relationnel et au sein d’un couple. Selon Elaine Aron, “L’hypersensibilité est un trait de caractère et elle touche 20% de la population (dont 30% […] sont extravertis et 70% […] sont introvertis). Les 80 % restants sont composés de personnes moyennement sensibles ou peu sensibles”. Une personne qui est au courant de son hypersensibilité, sera en mesure de faire un choix du conjoint plus éclairé, pour éviter à tout prix une personne qui sera incapable d’appréhender sa sensibilité, la comprendre et l’apprécier. Car l’hypersensibilité n’est pas un défaut, c’est un trait de caractère inné qui peut devenir un don, à condition d’en connaître les caractéristiques et de savoir composer avec les forces et les fragilités qu’induit l’hypersensibilité. Combien de personnes échouent dans leurs relations, ne se sentent pas à leur place dans leur environnement professionnel, juste parce qu’elles ne connaissent pas leur hypersensibilité ?

Tu pourras trouver le test de référence sur l’hypersensbilité à partir des travaux d’Elaine Aron ici : Suis-je hypersensible ?

Source : site de l’association suisse “Les Hypersensibles”

Si tu te reconnais dans la description d’un hypersensible selon Elaine Aron, je te conseille la lecture de son ouvrage “Hypersensensibles – Mieux se comprendre pour mieux s’accepter” (dans certaines éditions on le retrouve sous le titre très mal traduit “Ces gens qui ont peur d’avoir peur”, mais c’est exactement le même livre – ne pas se fier à ce titre qui n’a aucun rapport avec l’hypersensibilité). Il y a, en particulier, un chapitre de ce livre très intéressant pour toi, qui a un projet de mariage islamique, si tu te reconnais comme hypersensible, c’est le chapitre 7 concernant “Les relations intimes ou l’hypersensible amoureux”. Investir dans ce livre qu’on peut trouver à 7,90 € sera le meilleur investissement que tu puisses faire en terme de développement personnel et pour réussir ton projet de mariage islamique. Je n’ai aucun lien d’affiliation concernant ce livre, mais pour information, tu peux le trouver à moins de 8€ sur amazon ou la fnac en format poche. Concernant ce fameux chapitre 7, je te mets ici les intitulés des sous-chapitres traités par l’auteure :

“- Qu’est ce que l’intimité pour un hypersensible ? Il y a mille et une réponses
– Lorsqu’un hypersensible tombe amoureux
– L’amour éperdu
– L’amour éperdu et le lien non sécurisant
– Les deux ingrédients de l’amour réciproque
– Comment tomber amoureux par voie de l’hyperstimulation
– D’autres raisons pour lesquelles les hypersensibles tombent facilement amoureux
– Comment approfondir une amitié
– Comment trouver l’âme sœur
– La valse hésitation d’un hypersensible
– Les relations intimes entre deux hypersensibles
– Et si l’autre n’est pas aussi sensible que vous ?
– Lorsque le degré optimal d’activation diffère d’une personne à une autre
– Le besoin d’un moment quotidien de solitude
– La peur de la communication franche
– La nécessité d’une trêve pendant les conflits
– Le pouvoir de la métacommunication positive et de l’écoute “écho”
– Les relations intimes pour encourager l’individuation
– L’épanouissement personnel dans une relation intime
– La sexualité chez les hypersensibles
– Les hypersensibles et leurs enfants
– Votre sensibilité enrichit vos relations”

[ELAINE ARON. Hypersensibles – Mieux se comprende pour mieux s’accepter. Editions Poche Marabout, pp. 223-266].

Il est utile aussi de s’appuyer sur des personnes de ton entourage bienveillantes, qui te côtoient depuis longtemps, qui te connaissent, qui partagent ton quotidien. Il est difficile de se voir soi-même sans un miroir. Les personnes qui vivent avec toi, tes collègues, tes amis, peuvent t’aider à mieux te connaître. Pourvu que tu sois ouvert aux critiques, et que tu acceptes les avis négatifs dans un objectif d’amélioration et de meilleure connaissance de soi-même…

Le mail qui peut “changer ta vie” selon Hal Elrod, auteur de l’ouvrage “Miracle morning”

Dans son ouvrage “Mirale morning”, Hal Elrod te conseille d’envoyer un mail à toutes les personnes de ton entourage (parents, patron, collègues, amis…) en demandant à chacun de te dire avec une “sincérité brutale” dans quels domaines tu dois faire des efforts pour t’améliorer . Hal Elrod dit à propos de cette expérience, qu’il s’est imposé à lui-même : “j’ai plus pris conscience de moi-même et évolué en une semaine, grâce à la lecture de ces réponses, que lors des cinq précédentes années, voire depuis ma naissance. C’était incroyable”.

Certes, c’est très difficile de recevoir des avis négatifs sur soi-même, on ne va pas se mentir, cela demande beaucoup de courage. Mais ça vaut le coup, surtout quand il s’agit du projet de ta vie : mieux te connaître pour faire le bon choix du conjoint. Hal Elrod dit : “Adopter une telle position de vulnérabilité et observer tous mes défauts ne fut pas facile, mais cela m’a changé la vie”. Pour en savoir plus, tu peux consulter sa méthode et son modèle de mail à envoyer dans son ouvrage Miracle Morning [HAL ELROD. Miracle morning – Offrez-vous un supplément de vie. First Editions, pp. 125-143].

Si envoyer un mail te pose problème, tu peux aussi t’adresser à ton entourage à l’oral, mais demande leur de te répondre après un temps de réflexion pour avoir des réponses construites et pertinentes. Adresse-toi seulement à des personnes de confiance, bienveillantes, et de bon conseil. Précise-leur que tu te sens prêt à te marier, et que cette démarche te permettra de mieux te connaître, de t’améliorer, et de mieux savoir quelle personne te conviendra pour le mariage. Je te conseille par ailleurs de noter précieusement les réponses par écrit que tu recevras (surtout celles qui te plaisent le moins !) et de bien observer les points récurrents (si les mêmes points reviennent souvent alors ces avis sont d’autant plus pertinents). Ce sera ta feuille de route pour t’améliorer, pour travailler sur toi-même et mieux te connaître. Et incha Allah, faire le bon choix du conjoint dans ton projet de mariage islamique.

La Process Com® : comment éviter que des astronautes ne s’entretuent dans l’environnement confiné d’une navette spatiale ?
La Process Com® pour préparer son projet de mariage islamique

De tout les outils de connaissance de soi que j’ai testé, celui qui me paraît le plus pertinent, tout en étant très facile à comprendre, et donc à utiliser pour le mariage islamique sans avoir de formation en psychologie, c’est la Process Com®.

C’est un outil qui te permettra de mieux comprendre ton profil de personnalité et ton mode de fonctionnement avec les autres dans toutes les sphères de ta vie, familiale, amoureuse, professionnelle. J’ai découvert la Process Com® à travers la formation de Steve Abdelkarim Boosteur d’Excellence (attention : je n’ai aucun lien d’affiliation avec sa formation !!! mais “rendons à César ce qui est à César”).

Je vais te parler de la Process Com® car c’est un outil que tu peux utiliser sans avoir de connaissances approfondies en psychologie. La Process Com® a été inventée par Taibi Kahler, docteur en psychologie américain. Il a développé ce modèle pour la NASA qui avait besoin d’un outil fiable pour constituer des équipes d’astronautes qui ne s’entretuent pas une fois dans l’espace.

Tu vois où je veux en venir ? Si ça marche pour des astronautes enfermés dans une navette spatiale, ça devrait marcher pour un couple dans son foyer LOL

Voici une vidéo qui explique simplement et avec justesse la Process Com® en 7 minutes : “La Process Com® expliquée en 7 minutes – Les 6 personnalités”.
Voici également une conférence remarquable sur ce sujet par le spécialiste Gérard Collignon, psychologue expert de la Process Com®, officiellement responsable de la méthode de Taibi Kahler en France (la vidéo dure 1h40 mais ça vaut le coup, vraiment vraiment !!!) : “Comment leur dire…” Conférence de Gérard Collignon.

Avec ces 2 ressources, tu pourras déjà avoir une idée de ton profil de personnalité, et pourquoi tu as du mal à communiquer avec certains autres profils. Ensuite, si cet outil t’inspires, tu trouveras de nombreuses vidéos sur YouTube, des ouvrages, des tests et formations pour approfondir le sujet. Mais sache que la référence en France est le site Kahler Communication France sur lequel tu trouveras la liste des coachs et formateurs certifiés.

Comment la Process Com® peut m'aider pour réussir ma future union islamique ?

LA PROCESS COM®
A l’origine, c’est un modèle de communication destiné à la NASA pour constituer des équipages d’astronautes qui fonctionnent bien ensemble en environnement confiné.
C’est la raison pour laquelle j’affectionne particulièrement la Process Com® pour se préparer au mariage islamique, car se retrouver marié entre 4 murs avec une personne qu’on connaît à peine, c’est un peu comme se retrouver sur une navette spatiale avec un autre astronaute.
De plus la Process Com® est très facile à appréhender et à utiliser – plus facile à maîtriser que l’ennéagramme qui demeure un autre outil très intéressant mais beaucoup plus technique.


Par ailleurs, il existe de nombreux ateliers de connaissance de soi, payants, qui ne se valent pas tous. S’il y en avait un seul que je devais choisir, pour le sérieux, la compétence et le prix raisonnable ce serait un des ateliers de Myriam Lakhdar Bounamcha et Maher Lakdar [basé sur l’ennéagramme] (pareil : je n’ai aucun lien d’affiliation). De plus, leurs ateliers intègrent au développement personnel la dimension islamique. C’est un excellent investissement que tu feras pour préparer ton projet de mariage islamique, si tu en as les moyens. Sinon, tu peux utiliser les nombreux outils gratuits que tu trouveras sur Internet, mais appuis-toi toujours sur des personnes de ton entourage car il est très difficile de se voir soi-même.


2. Te questionner sur les VÉRITABLES intentions qui motivent ton projet de mariage islamique

Je t’invite à faire ce travail sur toi-même (que l’on doit tous faire en tant que musulmans pour chacune de nos actions) : t’interroger sur les VRAIES raisons (conscientes, inconscientes, inavouables) qui te conduisent à vouloir te marier. Dire “c’est parce que je veux accomplir la moitié de mon dine” est une formule passe-partout qu’on utilise souvent pour éviter de donner les vraies raisons.

J’ai rencontré, dans mon activité professionnelle d’aide au mariage islamique, une soeur qui cherchait à se marier pour régler un problème de logement. Il fallait qu’elle se marie en urgence pour ne pas se retrouver dans la rue. Autre anecdote, un frère m’a harcelé pour que je lui trouve “une fille” en urgence et a proposé de me payer 500€ en me disant qu’il n’en “pouvait plus” (autant te dire qu’il n’a pas fait long feu avant que je le bannisse).

Il s’agit de cas réels. A l’origine de nos actions, il peut y avoir des intérêts personnels qui nous motivent : financiers, matériels, sexuels…

Il n’est pas interdit de poursuivre ces intérêts dans la limite du cadre islamique. Chercher à préserver sa chasteté en se mariant le plus tôt possible est tout à fait louable.

Ce que je veux dire ici, c’est que ton intention est mauvaise lorsque ton seul but pour te marier est de satisfaire un intérêt personnel. En bref, tu vas te servir d’une personne, ton futur conjoint, pour satisfaire ton intérêt personnel.

Exemples classiques :

  • une personne qui va épouser n’importe qui pour avoir les papiers (classique de chez classique)
  • une personne qui va se marier uniquement pour combler ses besoins sexuels dans le halal (cas en particulier pour les “serial marieurs fuyeurs” dont je parle dans cet article “3 mauvais signes concernant ton futur conjoint”)
  • une personne qui va se marier avec n’importe qui uniquement pour s’émanciper de sa famille et quitter le foyer familial, en envisageant de divorcer avant même le mariage
  • une personne qui va se marier avec quelqu’un de très âgé uniquement pour bénéficier de son héritage

Si tu cherches à tirer un avantage à ton profit, qu’il soit financier, matériel, administratif… crois-tu que c’est une bonne intention pour se marier ? Si tes intentions de départ sont mauvaises, comment veux-tu avoir la bénédiction d’Allah dans ton mariage islamique ?
N’oublie pas que ton mariage islamique peut devenir une véritable épreuve. Si tu te maries uniquement pour régler ton problème d’addiction à la pornographie, il se peut qu’après le mariage tu découvres que ton conjoint a une affection qui l’empêche d’avoir des relations intimes normalement. Si tu te maries uniquement pour l’argent, il se peut qu’après le mariage ton conjoint soit ruiné.

Bref, tes mauvaises intentions peuvent se retourner contre toi et ton mariage devenir un cauchemar. Pense aussi aux enfants qui naîtront de cette union fondée sur de mauvaises bases : peut-être qu’ils causeront ton malheur dans 10, 15 ans.

Tes mauvaises intentions dans ton mariage islamique pourront te revenir comme un boomerang dans ta face, dans 1 an, 10 ans, 15 ans….

C’est lors de ta préparation à ton futur mariage islamique que tu dois t’interroger sur tes véritables intentions, sur le sens profond du mariage islamique et toutes ses implications en Islam. Te questionner sur tes intentions te permettra de les corriger incha Allah le cas échéant.


Les actions ne valent que par les intentions.

“Les actions ne valent que par leurs intentions 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’après ‘Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les actions n’ont lieu que par les intentions et la personne obtient ce qu’elle a eu comme intention.

Celui qui a accompli la hijra (*) vers Allah et son Prophète alors sa hijra est vers Allah et son Prophète.

Et celui dont la hijra est pour obtenir quelque chose de la vie d’ici-bas ou pour se marier avec une femme alors sa hijra est vers ce pour quoi il l’a faite ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6689 et Mouslim dans son Sahih n°1907)

(*) La hijra désigne le fait de quitter une terre de mécréance pour vivre sur une terre d’Islam.”

Source :Hadith Du Jour

3. Régler ses problèmes personnels avant le mariage et ne pas à chercher à les régler en se mariant

Le mariage islamique n’est pas une thérapie. Croire que te marier va permettre de régler tes problèmes est une grave erreur, cela ne va faire que les aggraver, mais en plus tu risques de ruiner ton mariage et de faire du mal à ton conjoint.
Je te renvoie à mon article “6 problèmes à régler impérativement avant ton mariage islamique” où je te propose des solutions pour t’aider à faire toutes les causes de réussite de ta future union islamique.

Article “6 problèmes à régler impérativement avant ton mariage islamique”

Le mariage islamique n’est pas une thérapie !

Dans cet article j’aborde les 6 sujets suivants :

  1. Les addictions (en particulier pornographie/masturbation et cannabis)
  2. Les maladies psychiatriques non diagnostiquées
  3. La non assiduité à la prière islamique
  4. Le manque d’hygiène et l’incurie
  5. Un rythme de vie anarchique non compatible avec une vie de couple et de famille épanouie
  6. Des accès de colère non maîtrisés, impulsivité, passages à l’acte

4. Rester authentique en toutes circonstances (surtout quand on est dépassé par ses sentiments)

Rester soi-même en toutes circonstances pour faire le bon choix du conjoint et réussir son mariage islamique

Soi toi-même dans la simplicité, l’authenticité. Ne cherche pas à jouer un rôle, avec des paroles, des gestes, des rires qui ne sont pas toi. Ne te grime pas en une personne qu’e tu n’es pas, à travers des vêtements, un maquillage, des accessoires qui ne te correspondent pas…

Ce que l’on voit classiquement dans les mouqabalas : deux personnes qui ne montrent qu’une facette surjouée de leur personnalité.

C’est un peu comme dans les entretiens d’embauche. L’employeur engage une personne à partir ce qu’il a vu lors de l’entretien, une personne bien habillée qui parle bien, qui lui fait bonne impression, qui a réponse à tout. Puis, il découvre une tout autre personne après la période d’essai.

Reste authentique. Reste simple. Ton futur conjoint finira par découvrir qui tu es vraiment, et si tu n’es pas toi-même il risque d’être décu après le mariage. Il aura l’impression d’avoir été trompé, ou de s’être trompé dans le choix du conjoint. Quand tu vas à une mouqabala, tu ne vas pas à un entretien d’embauche, ce que tu veux c’est rencontrer une personne qui va t’accepter tel que tu es.

Soit toi-même au risque d’être rejeté 10 fois, 20 fois… la personne qui t’accepteras tel que tu es, c’est celle-là qui vaut la peine.

Comme je le dis dans mon Guide sur la mouqabala, à destination des sœurs (mais c’est aussi valable pour les frères d’une autre façon) :

“Les femmes ont tellement d’artifices à leur disposition de nos jours : faux ongles, rajouts de cheveux, maquillage et techniques de pro en tutoriel partout sur le net, faux cils, gaines, wonderbras, etc. Certaines femmes naturellement banales arrivent à devenir parfaitement sublimes après une heure ou deux passées dans la salle de bains.  Poussé à un certain point, on frôle la tromperie. 

L’homme pensera épouser une femme très belle, ce sera peut-être un de ses critères le plus important (et c’est son choix, on n’a pas à le juger), et lorsqu’il verra cette femme le matin au réveil (tu ne vas pas te réveiller tous les matins une heure avant lui pour te maquiller, non ?) alors il se sentira trompé.

Et ne veux-tu pas qu’un homme t’épouse en t’appréciant, en t’aimant telle que tu es ? Sans aucun artifice, juste toi ?

Reste le plus naturel possible  ma sœur, reste toi-même, si le frère doit t’épouser, il doit t’accepter et t’apprécier telle que tu es, sans artifice”.

Extrait de mon guide sur la Mouqabala disponible ici : https://prepamuslim.com/10-cles-pour-reussir-sa-mouqabala-et-120-questions-pertinentes-a-poser-classees-par-themes/

5. Etre transparent dans son projet de mariage avec sa famille et ce avant même de rechercher « THE » personne

Tu connais l’expression “quand c’est flou c’est qu’il y a un loup” ?

Comme j’en ai parlé dans cet article “3 mauvais signes concernant ton futur conjoint”, si un prétendant n’implique pas sa famille dans son projet de mariage islamique, cela doit t’amener à te questionner. Je te renvoie à cet article pour plus de détails sur les différents profils de prétendants à distinguer parmi ceux qui n’impliquent par leur famille.

Te concernant, je te conseille d’impliquer ta famille en amont de ton projet de mariage islamique. Je te conseille de faire les choses en toute transparence, en leur disant que tu te sens prêt à te marier et quels moyens tu envisages d’utiliser pour trouver ton futur conjoint. Tu peux aussi leur parler de tes critères de recherche et leur demander leur soutien le moment venu pour participer aux mouqabalas, ou pour te conseiller tout au long de ton projet. Si ta famille ne veut pas s’impliquer, alors ce n’est pas grave, de ton côté tu ne fais pas les choses en cachette, et quand les choses seront avancées, ils seront là pour t’accompagner dans ta décision de te marier ou non. Je sais que ce n’est pas facile de parler de ce sujet avec sa famille. J’avais fait un sondage où 50 à 60% des répondants déclaraient ne pas impliquer leur famille par honte/timidité.

Mais en parler à ta famille aura plusieurs avantages :

  • Tu te protégeras d’éventuelles personnes mal intentionnées, le loup attaque préférentiellement les brebis isolées.
  • Tu ne feras pas les choses en cachette : tu ne fais rien de mal, au contraire, il n’y a rien à cacher. Faire les choses en cachette ouvre une porte dangereuse au diable.
  • Quand les personnes intéressées par toi en vue du mariage islamique verront que ta famille est à tes côtés dans ton projet de mariage islamique : ils te prendront beaucoup plus au sérieux que si tu fais des mouqabalas sans que ta famille ne soit au courant (que ce soit pour un frère ou une sœur d’ailleurs).
Ferme la porte au diable en mettant de la transparence et de la lumière dans ton projet de mariage islamique

Prends ton courage à deux mains, mets ta honte/timidité de côté, et parle de ton projet de mariage islamique à ta famille. Tu fermeras une porte au diable en évitant de faire les choses en cachette, tu seras beaucoup plus serein dans ton projet de mariage, tu te protégeras de personnes mal intentionnées qui s’attaquent volontiers aux personnes isolées, et tu seras beaucoup plus pris au sérieux par les prétendants.


6. Respecter les règles islamiques avant, pendant et après son projet de mariage islamique

Pour réussir ton projet de mariage islamique il est essentiel que tu mettes l’Islam dans toutes tes actions que ce soit avant, pendant, après ton mariage.

Cela implique :

  • de rencontrer ton futur conjoint en respectant le cadre islamique. Ne jamais te retrouver seul à seul avec ton futur conjoint tant que vous n’êtes pas mariés – que ce soit dans la vie réelle ou sur les messageries privées et les réseaux sociaux.
  • de te marier conformément à l’Islam : un mariage sans tuteur, par téléphone… etc. tout cela n’est pas valable en islam, et ce sont des choses dont on entend beaucoup parler en ce moment. Tu dois chercher à faire ton mariage islamique dans le respect des prescriptions islamiques si tu veux réussir ton mariage incha Allah.
  • De régler tous tes différends avec ton conjoint en plaçant entre vous l’Islam.
A toutes les étapes de ton projet de mariage islamique, conforme-toi strictement au respect des règles islamiques pour avoir la baraka d’Allah dans ton mariage incha Allah.

7. Etre raisonnable et réaliste dans tes critères de choix du futur conjoint

Si tu cherches une créature qui n’existe pas, tu vas rester longtemps, très longtemps célibataire. Outre cela, tes critères de recherche en disent beaucoup sur ton état d’esprit en matière de mariage islamique.

Dans mon expérience de l’aide au mariage islamique, plusieurs personnes m’ont déroutée par des critères qui me paraissaient farfelues. Ainsi, un frère voulait à tout prix que je lui présente des sœurs aux yeux bleus. Dès que des sœurs me contactaient pour son annonce de mariage, je ne devais lui présenter leur profil que si elles avaient les yeux bleus (car en plus il ne fallait pas que je lui fasse perdre son temps…). Je ne dirais pas ici le métier du frère, mais on est vraiment dans le cliché de l’homme ayant réussi professionnellement après de longues études et cherchant une “femme-trophée”. Après seul Allah connaît les véritables intentions des gens mais cette anecdote illustre une triste réalité. Un autre frère était tellement précis dans ses critères, en spécifiant un fourchette de taille et de poids notamment, que malgré que de nombreuses sœurs étaient intéressées par son profil, aucune ne correspondait à ces critères. Certaines s’en rapprochaient et avaient des profils très intéressants, mais elles dépassaient le poids de quelques kilos ou étaient plus petites que la taille requise. C’est comme s’il cherchait Cendrillon Muslima avec une chaussure de verre minuscule, sauf que les contes de fées n’ont rien à voir avec la vie réelle et qu’aucune sœur n’a la bonne pointure…

Par déontologie, j’essaye toujours de me conformer à une obligation de neutralité, et je respecte les critères de chacun sans intervenir pour chercher à les changer.

Mais dans cet article, il s’agit de donner des conseils, donc je vais me permettre de te dire ce que j’en pense.

Vouloir à tout prix se marier avec une personne aux yeux bleus, ou ayant un IMC de 18 : cherches-tu un “conjoint-trophée” ?

[*une “femme trophée” ou “trophy wife” est une “belle épouse qui symbolise le succès économique ou social de son mari”]
Si tu cherches ton futur conjoint en imaginant une créature qui n’existe pas, ton projet de mariage islamique restera longtemps au point mort.

Tu vas te marier avec une personne.

Se marier c’est s’unir à une autre personne, partager son quotidien, ses projets, son intimité, sa spiritualité, ses réussites et ses échecs, ses bonheurs et ses épreuves…

Notre Prophète Bien-Aimé, que la Paix et le Salut d’Allah soient sur lui, nous a éclairé sur les critères de choix du conjoint. C’est la référence que tu dois suivre pour préparer ton projet de mariage islamique.

Abû Hurayrah — qu’Allâh l’agrée — rapporta-t-il que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : « On épouse les femmes pour quatre raisons : la fortune, la lignée, la beauté et la religiosité. Remporte donc la femme religieuse, ou puissent tes mains ne recueillir que poussière ! »

.Rapporté par Al-Bukhârî, Muslim, Ibn Mâjah, Abû Dâwûd, An-Nasâ’î et Ahmad. Source : http://www.islamophile.org/spip/Les-criteres-de-choix-des-epoux.html#nb1.

 « N’épousez pas les femmes pour leur beauté car leur beauté peut les mettre en péril. Ne les épousez pas pour leur fortune, car la fortune peut les rendre tyranniques. Épousez-les plutôt pour la religion. Une servante noire et religieuse est certes préférable ». Hadith rapporté par Bayhaqui.

Source : Imam Abdallah. Document “Le choix du conjoint entre raisons et sentiments”, p. 5.


8. Toujours commencer par exposer ses défauts, dès la première rencontre, sans avoir peur de se prendre un « neXt

Comme je le dis dans mon Guide sur la Mouqabala (que tu peux télécharger ici : Guide sur la mouqabala et 120 questions à poser) :

“Tu as tout intérêt à commencer par tes défauts, car le but n’est pas de plaire à quelqu’un, mais qu’il t’accepte telle que tu es sans chercher à te changer.

Ainsi, tu élimineras dès la première mouqabala les “candidats” incompatibles avec toi, ceux avec qui le mariage serait voué à l’échec d’avance, car ils ne supporteraient tout simplement pas tes défauts dans la vie quotidienne.

Et pour ceux prêts à supporter tes défauts, alors ils mériteront vraiment que tu prennes le temps d’exposer tes qualités et d’autres éléments plus privés sur ta personne”.

Ainsi je te conseille de toujours commencer par exposer tes défauts, comme l’a fait Oum Salama lorque le Prophète, que la Paix et le Salut d’Allah soient sur lui, l’a demandé en mariage. Tu ne dois pas avoir peur de te prendre un neXt : encore une fois, la seule personne qui vaille vraiment le coup, c’est celle qui t’acceptera tel que tu es.

Histoire de Oum Salama (radi Allahou ‘anha) : comment elle répondit à la proposition de mariage du Prophète, que la paix et le salut d’Allah soient sur lui :

« Ô Messager de Dieu, j’ai trois défauts. Je suis une femme extrêmement jalouse et j’ai peur que tu vois en moi quelque chose qui t’irrite et qu’Allah me punisse pour cela. Je suis une femme d’un certain âge et j’ai de jeunes enfants. »
Le Prophète (sallallâhou ‘alayhi wa sallam) répondit :
« En ce qui concerne la jalousie, je prie Allah le Tout Puissant de la chasser de toi. Pour ce qui est de la question d’âge, j’ai le même problème que toi. Et quant à la famille dont tu as la charge, ta famille est ma famille. »

Source : http://musulmane.com/oum-salamah-radhia-allahou-anha/

9. Ne pas hésiter à tout arrêter tant que le mariage n’est pas conclu

Au fur et à mesure que tu vas faire connaissance avec la personne dans le halal en vue du mariage islamique, il y a des choses qui vont apparaître, des situations, des révélations, et cela peut-être même la veille du mariage.

Si tu ne gardes pas la tête froide, que tu te laisses déborder par tes émotions, tes sentiments, il te sera difficile d’être objectif et de prendre la bonne décision… Plus la date du mariage approche et plus il est difficile de rester objectif, c’est humain.

Mon conseil, comme j’en parle dans mon Guide sur la Mouqabala, c’est de fixer AVANT de rencontrer des prétendants des critères sur lesquels, quel que soit le niveau de pratique religieuse, beauté, richesse, noblesse, de la personne, tu ne te marieras pas avec elle. C’est ce que j’appelle les “critères rédhibitoires”.

Fixer des critères rédhibitoires AVANT de rencontrer des prétendants

Il faut les fixer avant, car une fois que tu seras pris par tes sentiments, émotions, tu auras tendance à relativiser certaines choses, te dire que ça s’arrangera après le mariage. Fixer ces critères avant, et même les écrire, t’aidera à faire le bon choix. C’est très difficile une fois que tout le monde est invité à ton mariage de tout annuler. Le fait d’avoir fixer par écrit en amont de ton projet ces critères rédhibitoires t’aidera à prendre la bonne décision (tout en faisant la salat istikhara bien sûr).

Je vais te donner un exemple de critères rédhibitoires que tu pourrais te fixer (ce n’est qu’un exemple !) :

JE NE VEUX PAS ÉPOUSER :

Une personne qui ne fait pas la prière ou qui n’est pas assidue à la sâlat

Une personne qui fume, se drogue, boit de l’alcool

Une personne qui fréquente des bars, des chichas, des discothèques

Une personne qui gagne de l’argent de façon haram

Une personne vulgaire, qui insulte, et qui a déjà levé la main sur d’autres personnes en dehors de la légitime défense

Une personne qui a un manque d’hygiène

ETC.

Ainsi, même si tu es déjà très épris de la personne, tu seras en capacité de distinguer parmi l’ensemble de tes critères ceux qui te conduiront à refuser catégoriquement le mariage, et ceux sur lesquels tu pourras faire des concessions. Car tu ne trouveras jamais la personne qui répond à 100% de ton idéal. En revanche tu pourras trouver une personne intéressante qui ne répond pas à 100% de tes critères, mais qui n’a AUCUN des défauts qui sont rédhibitoires pour toi dans ton projet de mariage islamique.

10. Se libérer du regard des autres, en particulier de sa propre famille, pour être capable de « prendre le risque » d’échouer

Dans mon activité d’aide au mariage islamique, j’ai rencontré 2 types de personnes qui avaient la “trouille” de se marier :

  1. des personnes qui me disaient ouvertement qu’elles avaient peur du mariage, et qui me demandaient comment elles pouvaient faire pour ne prendre aucun risque (SPOILER : se marier c’est prendre un risque. Tu ne peux pas te marier sans prendre le risque de faire le mauvais choix).
  2. Des personnes qui font toutes les causes du mariage islamique, qui désespèrent de ne pas trouver la bonne personne, mais qui lorsqu’elles sont face à la personne correspondant totalement à leurs critères, FUIENT. Le message classique que l’on m’envoie : “je préfère arrêter, dis à la personne qu’elle est trop bien pour moi”. Ainsi, il y a des personnes qui ont rencontré des dizaines de prétendants, fait des dizaines de mouqabalas, mais tout ça ce n’est que du vent. La vérité c’est qu’elles ont la trouille du mariage, et que c’est uniquement par convenance sociale qu’elles se mettent en mode “projet de mariage islamique in progress”.

C’est OK d’avoir peur du mariage. C’est avoir conscience que le mariage n’est pas une chose à prendre à la légère. Mais avoir peur du mariage parce qu’on a tellement peur d’échouer, ça ce n’est pas OK. Cette peur de l’échec dans le mariage islamique, elle est alimentée par la peur du regard des autres, et quand je dis les “autres”, je parle de ta famille. Certaines personnes de ta famille médiront peut-être sur toi, scruteront ton couple et les moindres signes d’échec. Se délecteront de ton divorce. Peut-être que tu as déjà été marié dans le passé, une ou plusieurs fois, et que échouer dans le mariage une fois de plus est ta hantise.

Pendant que tu as peur, et que tu es seul, les autres continuent leur vie normalement. Qu’est ce que ça peut te faire ce que l’on dit de toi après tout ? N’y a-t-il pas une part d’ego dans cette crainte de l’échec, dans ce regard des autres qui nous enchaîne et nous conditionne dans nos choix de vie ?

Choisir son futur conjoint et sauter le pas du mariage islamique, c’est prendre un risque. Prends ce risque en plaçant ta confiance en Allah, et libère-toi du regard des autres.

Même en suivant tous les conseils du monde, même en faisant les choses de façon parfaite, il se peut qu’Allah ait décidé que ton mariage sera une épreuve et que tu divorceras. Place ta confiance en Allah. Si tu as tout fait dans le respect du cadre islamique avec des intentions sincères, alors tu sauras que ton épreuve dans le mariage islamique est un cadeau d’Allah, une épreuve qui t’apportera des bienfaits que tu n’imaginais pas.

Tu as donc tout à gagner à “prendre le risque” de te marier. Ce sur quoi tu dois te concentrer, c’est de faire les choses correctement avec les bonnes intentions. Ainsi, si ton mariage ne se passe pas bien, tu seras serein et en paix, car tu sauras que c’est une épreuve qui vient d’Allah, un cadeau, et non une punition.

Libère-toi du regard des autres et en particulier de ta famille, n’aie pas peur d’échouer, même si tu dois divorcer une fois, deux fois, trois fois… continue à placer ta confiance en Allah, et à te conformer à ce qui est juste.


Voilà, mes 10 conseils tirés de mon expérience personnelle et professionnelle dans l’aide au mariage islamique, pour t’aider à bien préparer ton projet de mariage islamique. N’hésite pas à mettre en commentaires d’autres conseils et toutes tes remarques incha Allah.

Qu’Allah te facilite de faire le bon choix du conjoint et de réussir ton mariage islamique. AMINE.

Fraternellement,

Noria Prepamuslim.